Informations aux voyageurs

tourisme - vacances - voyage - séjour - vol - avion - hôtel

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Tourisme professionnel

Accor sur les rangs pour racheter Louvre Hotels

Envoyer Imprimer PDF
"Le groupe Accor compte parmi la dizaine de candidats au rachat de Louvre Hotels, le groupe d'hôtellerie économique mis en vente par le fonds américain Starwood Capital, a-t-on déclaré lundi de source proche du dossier, confirmant une information du quotidien Les Echos.

"Accor regarde le dossier", a déclaré cette source, indiquant qu'il s'agissait de la toute première étape du processus, sans aucun engagement des parties concernées.

Louvre Hotel est le numéro deux français de l'hôtellerie économique en France derrière Accor. Il détient notamment les chaînes Campanile, Première Classe, Kyriad, Tulip Inn, Golden Tulip et Royal Tulip et serait valorisé entre 1,2 à 1,5 milliard d'euros, soit plus de dix fois un excédent brut d'exploitation de 110 millions d'euros.

Une éventuelle reprise de Louvre Hotels pourrait cependant poser des problèmes de concurrence en France.

Les fonds Blackstone, PAI et CVC sont également sur les rangs, tout comme la Foncière des Murs, a-t-on ajouté de même source".

lire la suite

 
Lire la suite...
 

Wings Intercontinental future low cost long courrier de Lufthansa

Envoyer Imprimer PDF
"Les ambitions low cost de Lufthansa se précisent...y compris en long courrier. Le groupe allemand poursuit la mise en œuvre de sa stratégie multi marque et multi hub.

C'est Sun Express la compagnie charter qu'elle possède en joint venture avec Turkish Airlines qui servira de plate-forme de production à la future compagnie low cost long courrier que le groupe Lufthansa entend exploiter, normalement dès l'été prochain".

en savoir plus

Lire la suite...
 

Entretien téléphonique de François Hollande avec le Président Obama la France réfléchit à la mise en place de contrôles à l’arrivée des vols en provenance de la zone touchée par le virus dEbola

Envoyer Imprimer PDF
Entretien téléphonique avec le président OBAMA
Le Président de la République s’est entretenu par téléphone, ce soir, avec le Président OBAMA de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest et de la lutte contre Daech en Irak et en Syrie.
S’agissant de l’épidémie d’Ebola, François HOLLANDE et Barack OBAMA ont souhaité une mobilisation accrue de la communauté internationale et de l’Union européenne, en étroite coordination avec les Nations Unies, l’OMS et les pays concernés.
Le Président de la République a annoncé que la France répondrait favorablement à la demande guinéenne de construction de nouveaux centres de traitement anti-Ebola, en plus de celui en cours de déploiement à Macenta, en Guinée forestière.
Il a par ailleurs indiqué que la France réfléchissait à la mise en place de contrôles à l’arrivée des vols en provenance de la zone touchée par le virus.
Les deux chefs d’Etat ont confirmé leur détermination à lutter contre Daech dans le cadre de la coalition internationale.
Ils ont exprimé leur volonté commune de renforcer le soutien international à l’opposition syrienne modérée.
Ils ont confirmé leur engagement de soutenir les nouvelles autorités irakiennes et les forces engagées en première ligne contre Daech.
Lire la suite...
 

Espagne Lenseigne de supermarchés catalane Sorli Discau diversifie ses activités en faisant son entrée sur le marché hôtelier

Envoyer Imprimer PDF
L'enseigne de supermarchés catalane Sorli Discau diversifie ses activités en faisant son entrée sur le marché hôtelier. La chaîne de distribution alimentaire inaugurera ainsi à l'automne 2014 un vaste complexe hôtelier de 10 000 m² en Catalogne, avec également un espace gastronomique. Un projet où le groupe investit 15 M€.

L'Hôtel baptisé « Sorli Emocions » se situe à Vilassar de Dalt, au nord de Barcelone, et doit accueillir ses premiers clients fin novembre 2014. L'établissement proposera aussi « un vaste équipement commercial », selon les termes de la directrice du Marketing de l’enseigne, Anna Sorli. De fait, en complément de l'hôtel, une galerie marchande regroupera une surface de vente de 3 000 m², dédiée essentiellement à des enseignes d'équipement de la personne et de loisirs, parmi lesquelles Hugo Boss et Shiseido.

En revanche, la marque Sorli Discau n’apparaîtra pas, même si le groupe de distribution alimentaire entend faire jouer les synergies entre ses différentes activités, en mettant notamment à profit les 80 000 cartes de fidélité de ses clients de supermarchés, ne serait-ce que pour assurer le lancement et la promotion du nouvel hôtel.

Selon Julio Santos, directeur général de Sorli Discau, « la diversification est une nécessité ». L’innovation aussi, puisque le groupe alimentaire avait inauguré en 2012 le premier supermarché virtuel européen, dans les couloirs du métro de Barcelone (où les clients pouvaient acheter les produits en scannant le QR Code sur leur téléphone portable). Un projet pilote qui s'est arrête en mars 2013.

lire la suite
Lire la suite...
 

Les 10èmes Rencontres Nationales du e-Tourisme institutionnel se sont déroulées le 7 et 8 octobre à Pau- les interventions sont en ligne

Envoyer Imprimer PDF

Direct Matin : La grand messe des pros de l'e-tourisme fête ses 10 ans
Près de 800 professionnels du secteur y réfléchissent sur les mutations vertigineuses qui affectent leur métier.

"Accompagner le changement

Les outils de réservation en ligne, les sites collaboratifs de recommandation, les ressources de la géolocalisation, jusqu'aux systèmes d'échanges de résidence ou de covoiturage, obligent à s'adapter en permanence à une demande en constante mutation.

C'est donc sur ces thèmes que se réunissent à Pau jusqu'à jeudi près de 800 professionnels du secteur afin de partager leurs expériences et leurs expertises.

Un thème manifestement porteur puisque depuis mercredi matin, le hashtag #et10 est en tête des "trending topics sur Twitter"."

Les présentations des #ET10 sur Slideshare

Retrouver sur le compte Slideshare des Rencontres l’ensemble des présentations des intervenants !

http://fr.slideshare.net/Rencontres-etourisme/communique-presse-et10
http://rencontres-etourisme.fr/

Lire la suite...
 

La France rayonne au quai d’Orsay

Envoyer Imprimer PDF
"Le mercredi 8 Octobre 2014, Laurent Fabius, Matthias Fekl, Annick Girardin et les membres du Jury ont remis les prix du rayonnement français.

Ces distinctions récompensent des personnalités ou des initiatives s’inscrivant dans un souci de préservation et de rayonnement de notre patrimoine matériel ou immatériel à l’étranger, d’amélioration des connaissances sur notre présence outre-frontière, de développement de la francophonie ou de promotion de nos valeurs de démocratie, d’humanisme et d’entraide dans le respect.

Près de 500 personnalités (ministres, parlementaires, élus des Français de l’étranger, ambassadeurs) étaient réunies dans les salons du Quai d’Orsay mercredi dernier pour l’édition 2014 du Prix du Rayonnement français, trophée créé en 2009 par la sénatrice des Français de l’étranger Joëlle Garriaud-Maylam. Pour cette quatrième édition, cinq prix thématiques et le grand prix ont été attribués.

Palmarès du Prix du Rayonnement 2014

Le Grand Prix du Rayonnement a été remis par Monsieur Laurent Fabius, Ministre des affaires étrangères et du développement international à Jacqueline Franjou, directrice générale du Women’s Forum for the Economy and Society.

Le Prix du Rayonnement Humanitaire a été décerné à Mego Terzian, pour son action à la tête de Médecins Sans Frontières.

Le Prix du Rayonnement Économique a été attribué à Florence Cathiard, fondatrice de plusieurs sociétés autour de la vigne et du vin, du prestigieux Château Smith-Haut-Lafitte, à la ligne de cosmétiques Caudalie.

Le Prix du Rayonnement Touristique a été remis aux frères Gardinier, Thierry, Stéphane et Laurent, pour leur action à la tête du groupe Gardinier & Fils, référence française dans les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et de la viticulture.

Le Prix du Rayonnement Gastronomique a été reçu par Anne-Sophie Pic, seule femme chef 3 étoiles au Michelin.

Enfin, le Prix du Rayonnement Francophone a été décerné à René Légère, Président de la Société Nationale de l’Acadie (SNA).

A propos du Grand Prix du Rayonnement Français : il fut créé en 2009 pas l’Association Racines France que préside la Sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam et est placé sous le Haut-Patronage du Président de la République. Cette année fut célébrée la quatrième édition".

Remise des Prix du rayonnement français [PDF - 2 Mo]
Lire la suite...
 

La Thailande ouvre son premier parc de loisir aquatique international

Envoyer Imprimer PDF
Thailand welcomes world’s first Cartoon Network Amazone waterpark

Bangkok, 13 October, 2014 – The highly-anticipated Cartoon Network Amazone waterpark has opened its doors on 3 October, 2014. This one-of-a-kind and first in the world waterpark boasts 30 world-class water rides and slides, live Cartoon Network entertainment shows, mascot meet and greets, thrills attractions and interactive water play fun.

Mr. Thawatchai Arunyik, the Governor of Tourism Authority of Thailand (TAT) said, “The Cartoon Network Amazone waterpark will certainly become a must-visit attraction for tourists visiting Thailand, especially Pattaya. Cartoon Network’s characters are well-known and much-loved around the world, and we appreciate Amazon Falls and Turner International Asia Pacific for bringing the life of Cartoon Network’s heroes to Thailand in this one-of-a-kind attraction.”

CartoonNetworkAmazone_jakejump_newtube

Jake Jump, Adventure Zone

Cartoon Network Amazone is Thailand’s first international water theme park, as well as the new home away from home of Cartoon Network’s beloved heroes; such as, the Powerpuff Girls, Ben 10 and Adventure Time. The facility is a licensed agreement between Amazon Falls, the developer of the waterpark, and Turner International Asia Pacific, the owner and operator of the Cartoon Network.

The waterpark has been designed to be a ‘daycation’ destination – an attraction like no other in Thailand or in Asia, a place where music and live entertainment with Cartoon Network characters would equally be as important as the water attractions, according to Mr. Liakat Dhanji, Chairman of Amazon Falls.

Cartoon Network Amazone waterpark features 10 themed-entertainment zones and also boasts captivating live and multimedia entertainment that incorporates the latest in interactive smart-screen technology.

The Omniverse Zone boasts some of the fastest water rollercoasters in the world, including a splash landing from a massive 23.4-metre high tower while the Adventure Zone is filled with spins, twists, tunnels and turns. The Cartoonival Zone has more than 150 water features to discover and is where fans can hang out with Ben 10, Chowder, the Powerpuff Girls and all other favourite Cartoon Network friends.

The Riptide Rapids is where guests of all ages can grab an inner tube at any of the landings along the 335-metre long route and ease into the relaxing retreat of this continuous flowing river that winds its way around Cartoon Network Amazone. The Mega Wave Zone is the place to bob up and down on the gentle waves or boogie board on the wavy waters while the Surfarena comes with flowrider instructors to teach new tricks and spins on surfing the waves that roll out at 56 kph.

Cartoon Network Amazone is located in the small seaside town of Bangsaray, about a 20-minute drive from Pattaya City and less than two hours from Bangkok’s Suvarnabhumi Airport. Open daily from 10.00 – 18.00 hrs.

For more information, please visit http://cartoonnetworkamazone.com

CartoonNetworkAmazone_withben101

- See more at: http://www.tatnews.org/thailand-welcomes-world%e2%80%99s-first-cartoon-network-amazone-waterpark/#sthash.WqUfaLAq.dpuf
Lire la suite...
 

Les OTAs agences de voyages en ligne pervertissent le modèle commercial des chaînes hôtelières

Envoyer Imprimer PDF
Les chaînes hôtelières, qui vivaient jusqu'ici comme des coqs en pâte avec une certaine hégémonie sur le marché, ont du fil à retordre avec Internet et ses agences de voyages en ligne (OTAs), qui les rendent furieusement nerveuses. Mais, c'est moins le problème des commissions à payer qui leur pose un problème que le fait que les OTAs cassent leur modèle commercial et ce, sans doute dans un sens irréversible et délétère, avec le risque de perdre des franchisés.  
 => http://www.coachomnium.com/bonus/124-les-otas-pervertissent-le-modele-commercial-des-chaines-hotelieres.html

A propos de Coach Omnium :
Fondée en 1991 par Mark Watkins, ancien cadre supérieur du groupe Accor et
président-fondateur du Comité pour la Modernisation de l'Hôtellerie et du Tourisme Français, Coach Omnium est une société d’études marketing et économiques hautement spécialisée dans le tourisme, le tourisme d’affaires et les hébergements touristiques. Depuis près de 25 ans, Coach Omnium s’est spécialisée dans les enquêtes et sondages auprès des touristes, voyageurs et consommateurs du secteur, notamment les enquêtes qualitatives fiables. La plupart de ses travaux ne se trouvent nulle part ailleurs et sont originaux.
Parmi les études annuelles régulières, Coach Omnium édite depuis 1992, le baromètre exclusif sur l’évolution de la demande dans le tourisme d’affairesl’étude annuelle sur les chaînes hôtelièresle baromètre de notoriété des chaînes hôtelières et l’étude sur les motivations et comportements d’achat des voyageurs en matière de tourisme. Ces dossiers sont complétés par des analyses et études ponctuelles dont beaucoup sont accessibles gratuitement sur notre site, dans la rubrique   BONUS » : http://www.coachomnium.com/bonus.html

Lire la suite...
 

Perturbations prévues à laéroport de Heathrow avec le commencement du dispositif de dépistage dEbola qui sera étendu aux terminaux de Gatwick et dEurostar

Envoyer Imprimer PDF

"Heathrow prepares for disruption as Ebola screening starts

Ebola screening will start at Heathrow Airport today, with Gatwick Airport and Eurostar terminals following next week.
Health Secretary Jeremy Hunt said passengers from at-risk countries will have their temperature taken, complete a risk questionnaire and have contact details recorded.
The Chief Medical Officer said the risk to the UK is low, but expects a 'handful' of cases.
However, the screening is expected to cause disruption to all passengers.

Dr Ron Behrens, from the London School of Hygiene and Tropical Medicine, said the benefit of airport screening would be "very small", while there would be disruption to "large numbers of people".
"It appears not to be a scientific decision but a political one," he said to the Telegraph.
Screening at Heathrow Terminal 1 will begin today before being extended to other terminals.
The Department of Health estimates that 85% of all arrivals to the UK from affected countries will come through Heathrow.
Border Force officers will identify passengers to be screened. Nurses and consultants from Public Health England will carry out the testing.
Passengers deemed at high-risk due to contact with Ebola patients, but with no symptoms, will be contacted daily by Public Health England.
'Highly visible information' will be in place at all entry points to the UK, Mr Hunt insisted.
A Heathrow spokesperson said: "The welfare of our passengers and colleagues is always our main priority and we are working with Government to support the implementation of the screening measures as announced by the Health Secretary today.
We would like to reassure passengers that the Government assesses the risk of a traveller contracting Ebola to be low. We would encourage anybody with individual questions or concerns to refer to guidance from Public Health England and the Foreign Office.""
Tuesday, October 14, 2014
http://www.travelmole.com/news_feature.php?c=setreg®ion=2&m_id=_rd~A_rbT_&w_id=10354&news_id=2013613
 

Lire la suite...
 

Regard sur le marché hôtelier de lInde - A closer look at the Indian hotel market

Envoyer Imprimer PDF
A closer look at the Indian hotel market
For many, India has the potential to be one of the largest and most prosperous economies in the world. Some believe it is the second China and yet, for many, India is an unknown market. India is just one of those countries that is full of contrasts and contradictions; great luxury and wealth alongside mass poverty. One has to remember that India is still a relatively young country, gaining independence in 1947, and it takes time for society to find solidity. But is it a market of opportunity?

With luxury and upscale hotels finding it difficult to make money, top global chains like Marriott, Hilton, InterContinental, Starwood and Accor appear to be focusing their attentions on mid-market brands as they expand in newer territories. More than 60 percent of the hotels that are coming up are in the mid-market category and involve less capital expenditure and quicker profits, say hoteliers.

Hilton Worldwide recognised its growth potential in the mid-market segment and created prototypes of its midscale brands — Hilton Garden Inn and Hampton by Hilton — specific to the Indian market. Accor aims to have more than 35 hotels in India by the end of 2014. InterContinental Hotels plans to add 150 hotels to its India portfolio over the next 15 years, 85 per cent of which will be under its mid-scale brands, Holiday Inn and Holiday Inn Express, in tier-I and tier-II cities. Marriott too plans to scale up with its business hotel brand Courtyard by Marriott, the recent one being its first property in Bilaspur, Chhattisgarh.

India may be best known for its luxury properties, but the mid-market seems to possess the growth potential.
 
- See more at: http://ehotelier.com/insights/2014/10/14/a-closer-look-at-the-indian-hotel-market?utm_source=Daily+Newsletter&utm_medium=newsletter&utm_campaign=October+14%2c+2014#sthash.7CAbWQ0B.dpuf
Lire la suite...
 

Retrouvez les plus belles photos et « selfies des équipages sur le nouveau compte Instagram de transaviacom

Envoyer Imprimer PDF
"La compagnie low-cost française du groupe Air France-KLM, transavia.com, vient tout juste de lancer son compte Instagram : http://instagram.com/transaviacom

Le personnel de transavia.com ouvre les portes de la compagnie aux «instagramers» et partage désormais son quotidien avec ses clients. A travers son nouveau compte Instagram, les voyageurs peuvent découvrir les coulisses de transavia.com dans les airs, mais aussi la vie quotidienne et l’expérience des équipes au sol et à bord des avions.

Les internautes passionnés et voyageurs, rêvant d’évasion, peuvent suivre, « liker » et commenter les photos de la compagnie, soit les destinations de transavia.com sous leur plus bel angle et le ciel sous toutes ses formes.

Après la création de sa page Facebook, de son compte Twitter, de sa chaine YouTube, et de son compte Google+, transavia.com enrichit sa présence sur les réseaux sociaux.

« Le développement des nouvelles technologies et en particulier l’émergence des réseaux sociaux tels qu’Instragram représente une opportunité formidable pour permettre à nos passagers de découvrir notre compagnie à travers l’expérience de notre personnel navigant et au sol. Nous espérons que ce canal supplémentaire nous permettra de renforcer davantage notre proximité avec nos clients », a déclaré Hervé Kozar, Directeur Général Adjoint Commercial de transavia.com".
Lire la suite...
 

Thaïlande la loi martiale nouvel argument touristique

Envoyer Imprimer PDF
"L'autorité du tourisme thaïlandais s'apprête à lancer une campagne pour inciter les touristes à venir dans le pays. L'argument choc : la loi martiale s'applique, donc vous êtes en sécurité.

Profitez de la Thaïlande 24 heures sur 24 car le pays est sous loi martiale ! C'est l'argument phare de l'autorité du tourisme de Thaïlande (ATT) pour attirer les touristes qui évitent le pays depuis le coup d'Etat de mai 2014.

Selon l'ATT, la loi martiale est bénéfique pour le tourisme, car elle permet de garantir la sécurité des voyageurs étrangers à toute heure du jour et de la nuit. "Nous voulons que les touristes soient rassurés et sachent qu'ils peuvent voyager en toute sécurité jour et nuit", a indiqué Thawatchai Arunyik, directeur de l'autorité du tourisme de Thaïlande, selon Khaosod. Un concept qu'il espère voir se répandre sur les réseaux sociaux.

Commentaires sarcastiques


Pour l'instant, cette campagne soulève plutôt des commentaires sarcastisques sur Twitter. Comme ici ce journaliste qui suggère une alliance avec la Corée du Nord pour promouvoir les vacances dans les dictatures.

La loi martiale a été imposée le 20 mai dernier, et les militaires ont pris le pouvoir deux jours plus tard. Depuis, les organisations des droits de l'homme ont souligné leur inquiétude vis-à-vis des pouvoirs étendus que cette loi d'exception donne aux forces de l'ordre : interdiction des rassemblements, possibilité d'arrêter des individus et de perquisitionner sans contrôle du parquet, etc.

Vague d'arrestations

Selon Amnesty International, qui a récemment publié un rapport sur le bilan du coup d'Etat, le pays a connu une vague d’arrestations arbitraires depuis mai avec 665 personnes détenues ou convoquées par les militaires. Des opposants à la loi martiale et à la dictature, proches de l'ancien gouvernement, devraient être traduits devant un tribunal militaire sans recours possible du jugement qui sera rendu. Les militaires ont également renforcé le contrôle d'Internet et des médias en général, avec la volonté affichée de limiter toute expression contestataire".

lire la suite
Lire la suite...
 

10 raisons pour lesquelles les clients d’hôtels vont sur Booking et Cie

Envoyer Imprimer PDF
La guerre entre OTAs (agences de voyages en ligne) et hôteliers a été largement lancée depuis ces dernières années grâce ou à cause de l’efficacité hautement remarquable des premières. 42 % des clients d’hôtels réservent régulièrement ou occasionnellement via les OTAs, selon nos études de Coach Omnium, et 73 % des clients passent en 1er, 2e ou 3e réflexe par une OTA dans leur recherche d’hôtel, dont en large premier Booking.

Les hôteliers ont été largement débordés par ce succès des OTAs et commencent lentement et plus ou moins à se (re)prendre en main. Mais, la route est longue avant de parvenir à obtenir que les clients réservent en direct via Internet ou par téléphone. Dans tous les cas, se sont eux qui choisissent et qui décident consciemment ou pas de ce qui les arrange le plus pour trouver, puis réserver leurs séjours chez les hôteliers, mais aussi les autres formes d’hébergeurs touristiques. Ils sont le plus souvent influencés par les moteurs de recherches, mais aussi par le manque de performance qui existe chez les hôteliers pour donner l’envie aux voyageurs de réserver en direct…
 
Voici 10 raisons — sans parti pris — qui expliquent pourquoi les clients passent par les OTAs pour rechercher un hébergement touristique, voire pour réserver. Ils sont 93 % à rechercher régulièrement ou ponctuellement via le Net des hôtels où séjourner.
=> http://www.coachomnium.com/bonus/152-10-raisons-pour-lesquelles-les-clients-dhotels-vont-sur-booking-et-cie.html
Lire la suite...
 

La croissance par le tourisme par Jean-Marie Colombani

Envoyer Imprimer PDF

L’Italie et la France ont en commun une même difficulté à réformer leur marché du travail. L’opposition, à Rome comme à Paris, se situe à gauche, c’est-à-dire au sein même de la famille politique qui gouverne. Parce que nos deux pays ont un même problème : retrouver un meilleur niveau de compétitivité et le chemin de la croissance, négative en Italie, stagnante en France. Nos dirigeants ont une égale difficulté à convaincre l’Allemagne de bouger plus vite qu’elle n’y consent. C’est que les Allemands n’ont pas les mêmes critères ni les mêmes urgences que les Français et les Italiens. L’Allemagne, pays qui décline sur le plan démographique et dont la population est vieillissante, est tentée par un égoïsme compréhensible. D’autant que les Allemands tirent aujourd’hui bénéfice des efforts consentis hier. L’Allemagne n’a donc pas la même nécessité urgente d’une croissance forte. Elle croit pouvoir se contenter de ce qui existe. D’où sa lenteur à approuver des décisions qui permettraient, comme le souhaitent l’Italie et la France, de «réorienter l’Europe». Afin de doter celle-ci d’une politique d’investissements telle que celle mise en avant par Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.

Gageons que l’Allemagne se rendra compte que la déflation et la stagnation peuvent la rattraper. Espérons surtout qu’elle prenne conscience que le statu quo actuel, comme le proclament François Hollande et Matteo Renzi, conduit des fractions de plus en plus larges de l’opinion à confondre la critique des défauts de la gestion actuelle de l’Union européenne avec la dénonciation de l’idée européenne elle-même.

Si l’on cherche, par rapport à l’Allemagne notamment et à la question générale de la compétitivité, un avantage comparatif qui soit en faveur de nos deux pays, il en est un que nous devrions considérer avec sérieux : le tourisme. La richesse des patrimoines français et italien, celle que représentent leurs territoires et leurs cultures, n’est pas suffisamment prise en compte pour ce qu’elle est : un gisement économique. Bien sûr, il ne s’agit pas de faire du tourisme l’alpha et l’oméga de nos politiques car nous pourrions alors courir le risque de transformer nos pays en immenses Disneyland, en territoires et villes musées. Pourtant, le tourisme est bel et bien à l’aube de son développement. Et nous sommes parmi les mieux placés dans le monde pour en tirer le meilleur parti. L’explosion des classes moyennes dans les pays hier émergents et aujourd’hui déjà très développés et, à l’intérieur de celle-ci, l’augmentation de la part relative de la fraction la plus aisée de ces classes moyennes, forment l’essentiel du gisement. Ainsi, il y a aujourd’hui de par le monde 150 millions de Chinois qui voyagent. Dans quinze ans, ils devraient être 500 millions. D’ores et déjà, ils dépensent, lorsqu’ils sont en France ou en Italie, 1 600 euros par personne. En France, le tourisme pèse déjà 7 % du produit intérieur et permet deux millions d’emplois.
lire la suite

Lire la suite...
 

Aix-Marseille-Provence lance une campagne pour changer limage du territoire

Envoyer Imprimer PDF
Aix-Marseille-Provence lance une campagne pour changer l'image du territoire

Pourtant en plein renouveau, Marseille et son territoire souffrent encore d'une image brouillée, partagée entre la violence urbaine et l'élan créé par "Marseille-Provence", capitale européenne de la culture 2013.

Aujourd'hui, les acteurs économiques d'Aix-Marseille-Provence ont décidé de se rebeller contre la mauvaise réputation de Marseille et de réhabiliter l'image d'un territoire dont la vitalité est largement masquée par les faits divers.

Neuf grands patrons et décideurs représentatifs de six grandes filières d'excellence (numérique, aéronautique, maritime, santé, énergie, art de vivre et culture) se sont rassemblés autour de Jacques Pfister, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille Provence, Jean-Luc Chauvin, Président de l'Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône, et Alain Lacroix, Président du Club Top 20 Aix-Marseille-Provence, pour concevoir une campagne témoignant du dynamisme économique et culturel local et de la transformation engagée.

Cette campagne s'articule autour d'une formule : « Aix-Marseille-Provence. Si vous saviez tout ce qui se passe ici ». Les annonces presse et les messages radio jouent, tout comme cette formule, avec l'actualité très commentée des faits divers pour mieux révéler les réussites du territoire, dont on parle beaucoup moins.

L'envie de revaloriser l'image d'Aix-Marseille-Provence n'est pas seulement importante pour ses acteurs économiques. Elle est aussi chère au cœur de ses habitants :

Un film « manifeste » en long format sera lancé en télévision le 10 octobre sur TF1 à 20h00. Ce film s'adresse à tous les Français et affiche la volonté de tout un territoire de ne plus continuer à se laisser enfermer dans les clichés.

Ce film sera également diffusé sur Internet à travers les grands sites d'actualité nationaux et accompagné de 6 annonces presse ainsi que de 6 spots radio révélant les grandes réussites du territoire.

Cette campagne réalisée par l'agence BDDP Unlimited sera déployée dans les grands titres de presse économique et d'actualité (Les Echos, Le Monde, Le Parisien, L'Express, L'Expansion, Management, Enjeux Les Echos, M Le monde, Usine Nouvelle) et sur les stations du groupe Radio France (France Inter, France Info, France Bleu).

Différents acteurs économiques et culturels du territoire appuieront cette démarche en allant à la rencontre des journalistes de grands médias nationaux, en accueillant sur place les journalistes sur plusieurs mois et en organisant des visites pour mieux rendre compte de la diversité et du foisonnement des exemples de réussites au sein du territoire.

pour en savoir plus [PDF - 4 Mo]

 
Lire la suite...
 

Aquitaine une arrière saison réussie - une fréquentation française soutenue permet au mois de septembre 2014 de dépasser celui de 2013

Envoyer Imprimer PDF
Plus des deux tiers des professionnels du tourisme aquitain se disent satisfaits de la fréquentation de l’arrière-saison. 57% des professionnels du tourisme vert enregistrent un niveau d’activité conforme à leurs attentes. Le seul bémol est formulé par les responsables du Pays Basque qui déplorent un manque de clientèle étrangère.

Sur le littoral, ce sont presque les trois quarts des professionnels qui sont satisfaits de la fréquentation de septembre. Sur la côte aquitaine, le bilan est très positif, quelle que soit la destination, avec une hausse de la fréquentation par rapport à septembre 2013 sur le bassin d’Arcachon et sur le littoral landais.

Fin août, les professionnels du tourisme urbain étaient les plus optimistes pour le mois de septembre. Leurs prévisions se sont avérées justes, grâce à une fréquentation hexagonale et étrangère soutenue dans toutes les grandes villes d’Aquitaine.

L’hôtellerie de plein air a su tirer profit de la météo très ensoleillée de septembre et tire un bilan très positif de la fréquentation du mois, en hausse par rapport à septembre 2013, grâce à une très bonne fréquentation française. La fréquentation des villages de vacances est également orientée à la hausse. L’arrière-saison s’est bien passée dans les hôtels qui enregistrent une fréquentation équivalente à celle de l’an dernier.

Comme en haute saison, les touristes allemands et espagnols sont venus plus nombreux que l’année précédente. Sur la lancée d’un mois de septembre réussi, les acteurs du tourisme urbain estiment que le mois d’octobre est prometteur. Les arrivées des marchés lointains via GDS dans les aéroports de Bordeaux et de Biarritz, orientées à la hausse pour les trois prochains mois, permettent également de faire preuve d’optimisme.

Une saison estivale 2014 qui reste en retrait par rapport à 2013
La saison estivale 2014 se caractérise par un démarrage difficile en mai et en juin et une première quinzaine de juillet en retrait par rapport à 2013, une haute saison, équivalente à celle de l’an dernier et une arrière-saison orientée à la hausse.

Le bilan global des professionnels reste cependant plutôt négatif, 45% des responsables déplorant une baisse de leur fréquentation (plus nette auprès de la clientèle hexagonale que de la clientèle étrangère) et 46% se plaignent d’une baisse de leur chiffre d’affaires. Ces préoccupations sont partagées par de nombreuses autres régions françaises.

lire la suite [PDF - 195 Ko]
Lire la suite...
 

Abu Dhabi construction d’un nouveau terminal de croisières

Envoyer Imprimer PDF
Les ornements arabes traditionnels, les couleurs et les formes combinés avec des éléments d’architecture moderne définissent le style distinctif de la nouvelle construction qui célèbre le patrimoine culturel des Emirats Arabes Unis et rend hommage à sa longue histoire maritime. Ce qui impressionne particulièrement est le toit du nouveau bâtiment qui par sa forme évoque un ghaf (l’arbre emblématique des émirats) ; l’intérieur s’inspirant quant à lui des boutres traditionnels.

S’étendant sur 8000 mètres carrés, le nouveau bâtiment comprendra un espace d’accueil pour les passagers, ainsi qu’une mezzanine composée de boutiques de souvenirs, de restaurants, de bureaux et d’aires d'attente pour le personnel de croisières. Tout sera mis en place afin d’accélérer les procédures administratives et améliorer la qualité d’accueil des croisiéristes. Ce nouveau terminal sera capable de gérer jusqu’à trois navires de croisières en même temps dès son ouverture prévue au courant de l’année 2016.

Plus tôt cette année, les Émirats Arabes Unis ont annoncé un nouveau visa à entrées multiples qui facilitera les voyages entre les émirats et les pays voisins. Ce nouveau visa permettra une meilleure logistique lors de la planification des itinéraires autour de la région du Golfe Arabique.

« L’investissement dans un plus grand terminal de croisières de qualité supérieure est une reconnaissance du fait qu’Abu Dhabi dispose désormais d'un nombre croissant d'itinéraires. Cela nous rend très fiers et tient à ce que cette industrie soit reconnue comme importante et encouragée », explique Juma Al Capt.Mohamed Shamisi, PDG d’ADPC.

« Le marché des croisières a un énorme potentiel à Abu Dhabi, d’autant plus que le développement du tourisme dans l'émirat est l'un des piliers de l’Abu Dhabi Economic Vision 2030, un plan visant à diversifier l'économie et réduire la dépendance sur les revenus du pétrole et du gaz", a t-il ajouté.

« Cette construction montre l’importance qu’Abu Dhabi accorde au secteur des croisières » a déclaré Sultan Al Dhaheri, directeur exécutif de TCA Abu Dhabi. « Nous intensifions la promotion de ce secteur si particulier de l'industrie touristique avec le lancement imminent d'une section dédiée à la croisière sur notre site www.visitabudhabi.ae et la création d'excursions montrant la diversité offerte par les croisières passant dans l’émirat (à la fois en tant que port d'attache et port d'escale) ».
En plus de cette construction événement, ADPC a récemment lancé un programme de fidélisation pour les bateaux de croisières qui font escale à Port Zayed. Ce programme comprend des conditions de portage à domicile avantageuses et d'autres mesures incitatives rendant le séjour encore plus attrayant.

Avec des attractions phares comme le Ferrari World - le plus grand parc à thème couvert au monde -, le Yas Waterworld et le Yas Marina Circuit sur l’île de Yas, ainsi qu'un large éventail de randonnées dans le désert, les excursions à d’Abu Dhabi sont particulièrement intéressantes pour les passagers de croisiéristes. Les amateurs de sites culturels ne sont pas en reste avec la Grande Mosquée Sheikh Zayed, l’Emirates Palace, les sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO de la ville oasis d'Al Ain et, dans un avenir proche, le Louvre Abu Dhabi, le Musée National Sheikh Zayed et le Guggenheim Abu Dhabi, dans le district culturel de Saadiyat.

Les arrivées de croisiéristes à Abu Dhabi ont quintuplé depuis l’arrivée de ce secteur dans l'émirat en 2007 avec 200 000 passagers sur 95 navires prévus cette année.
Lire la suite...
 

Le bilan catastrophique du conflit à Air France

Envoyer Imprimer PDF
"Effondrement du trafic, menace de fuite des clients: la grève des pilotes d'Air France va coûter cher au numéro deux européen du transport aérien Air France-KLM, qui a évoqué mercredi un impact d'environ un demi-milliard d'euros sur ses comptes 2014.

Sans surprise, le conflit qui a cloué au sol la moitié des avions de la compagnie française pendant la deuxième quinzaine de septembre a entraîné une lourde chute du trafic d'Air France-KLM sur le mois: -15,9% pour les passagers, -17,7% pour le cargo, déjà en grande difficulté.

Dans un mouvement sans précédent depuis la naissance d'Air France-KLM, la majorité des pilotes d'Air France s'étaient mis en grève du 15 au 28 septembre pour s'opposer à un projet de développement de la filiale à bas coût Transavia France.

Sous la pression du gouvernement français et d'une opinion hostile au mouvement, ils avaient jeté l'éponge sans faire plier la direction sur leur revendication d'un contrat unique pour tous les pilotes du groupe, destiné à préserver les avantages de leur statut.

"Les comptes ne sont pas encore arrêtés (...) Mais nous pensons que l'impact au troisième trimestre sera dans une fourchette de 320 à 350 millions" d'euros, a indiqué le directeur financier d'Air France-KLM, Pierre-François Riolacci.

Il a expliqué que si le groupe avait pu faire quelques économies notamment sur le kérosène, il a surtout subi des surcoûts: "hébergement des passagers, compensations aux voyageurs ou achat de billets sur des vols de nos concurrents pour recaser certains de nos passagers, billets que nous n'avons pas obtenus aux meilleurs tarifs", a-t-il détaillé.

La perspective de réitérer la performance du deuxième trimestre (triplement du bénéfice d'exploitation à 238 millions) s'éloigne. Au troisième trimestre 2013, Air France-KLM avait dégagé un bénéfice d'exploitation de 634 millions.

M. Riolacci a fait état d'un "second impact beaucoup plus difficile à évaluer, qui pèsera sur le quatrième trimestre, voire sur le début de l'année 2015", à savoir la fuite potentielle de clients qui se traduit par un taux de réservation beaucoup plus faible que d'habitude.

La direction reconnaît toutefois ne pas être en mesure "d'évaluer de manière précise la part de ce retard due à la grève et celle due à l'évolution défavorable de la demande observée depuis le début de l'été et confirmée depuis".

"Il faut être extrêmement prudent dans la prise en compte de ces chiffres", a prévenu M. Riolacci.
- 'Ramener les clients dans les avions' -

Au cours de la première quinzaine de septembre, la demande est restée "assez atone", en raison de capacités importantes sur le marché. En juillet, le groupe expliquait que des surcapacités affectaient les revenus sur certaines lignes long-courriers d'Amérique du nord et Asie.

Au final, la grève combinée à une demande faible pourrait avoir un impact "de l'ordre de 500 millions d'euros sur l'excédent brut d'exploitation de l'exercice 2014", estime le groupe, qui visait jusqu'alors un excédent compris entre 2,2 et 2,3 milliards. Cette prévision est ainsi ramenée entre 1,7 et 1,8 milliard".

lire la suite

 
Lire la suite...
 

Les vacanciers chinois changent leurs habitudes

Envoyer Imprimer PDF

Les habitudes de dépenses des consommateurs chinois ont aujourd'hui changé en se tournant davantage vers le domaine du divertissement, des repas et de l'hébergement, à l'occasion de la Semaine dorée de la Fête nationale. Cette tendance a émergé à partir des données de paiement des séjours à l'étranger pendant ces vacances. Les frais de repas et des hôtels ont augmenté de 52,2% en glissement annuel, au cours des congés du 1er au 7 octobre, alors que les dépenses pour les activités de divertissement et de loisirs ont progressé de 56,6% et de 30% de plus pour les achats. Ces données ont été fournies par l'association China UnionPay Co et l'UnionPay International, une filiale de l'entreprise de premier plan mondial China UnionPay.
Les dépenses des voyageurs chinois ont augmenté de 9% d'année en année et le nombre de transactions s'est acentué de 36%. Les notes dans les restaurants ont connu une plus forte hausse dans la province chinoise de Taiwan, en Suisse et en Australie, alors que la Thaïlande et les Etats-Unis ont enregistré la croissance la plus rapide des frais des visiteurs chinois dans le secteur des divertissements et des loisirs.Ces statistiques ont été recueillies à partir de points de vente et autres canaux de paiement entre les commerçants du monde entier sur le site Web mondial de la CUP, qui couvre plus de 140 pays et régions. «Les données montrent que les consommateurs chinois mettent dorénavant l'accent sur ce qu'ils tirent de leurs expériences de voyage au lieu de ce qu'ils achètent dans diverses destinations visitées. Cette évolution montre une prise de conscience ‘d'un temps de qualité' pendant leles congés», a déclaré Chen Han, analyste chez China UnionPay. Kim JoonHee, un restaurateur à Insadong, une attraction touristique à Séoul, la capitale sud-coréenne, a confié que son établissement avait accueilli plus de 100 clients chinois chaque jour pendant les vacances. Avec en moyenne une facture de 90 $, une augmentation en glissement annuel de l'ordre de 40%. «Par le passé, dans les grandes villes le shopping était la priorité absolue des touristes chinois, mais aujourd'hui ils préfèrent savourer une cuisine raffinée et l'expérience de la cuisine coréenne

La Corée du Sud reste la destination privilégiée des Chinois pendant les vacances, attirant environ 160 000 personnes, contre 40 000 l'an dernier. Leurs dépenses en Corée du Sud pendant cette période de congés a augmenté de 111%, suivie par les séjours en Allemagne (102%), aux Emirats Arabes Unis (88%), En Nouvelle-Zélande et en Espagne (87%) et en Australie (83%).
Les frais des visiteurs chinois au Canada a augmenté de 80% en glissement annuel, tandis que la Turquie a connu une augmentation de 72% et les Etats-Unis une hausse de 64%. Wang Yichun, une enseignante d'un lycée de Shanghai, a noté avoir dépensé environ 400 $ pour un vol en ballon à air chaud lors d'un séjour en Turquie. «Le fait de voyager à l'étranger est d'avoir l'opportunité de faire des choses différentes, par rapport à ce que vous pouvez faire normalement à la maison. Je pense que le divertissement et les loisirs deviennent importants et je suis prête à dépenser une certaine somme d'argent pour me distraire». Pour Feng Yun, directeur du marketing au siège social de China Travel Service à Shanghai : «Les consommateurs chinois font preuve d'un grand intérêt dans l'exploration de destinations loin de chez eux».
Le nombre de voyageurs chinois sortants a augmenté rapidement au cours des dernières années et devrait continuer, selon un rapport récent de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).
En 2003, les dépenses de ces voyageurs ne représentait que 1% du marché mondial, mais la proportion devrait croître de 20 % d'ici 2023.

Lire la suite...
 

Etats-Unis la hausse des dépenses du tourisme daffaires 728 milliards indiquent la continuité de la confiance dans la relance économique - US Business Travel Industry Spends 728 Billion in Q2

Envoyer Imprimer PDF
GBTA Foundation Report Finds Businesses are Spending More,
Indicating Continued Confidence in Overall Economic Recovery 
Alexandria, VA (October 7, 2014) – A leading travel industry forecast found business travelers spent an estimated $72.8 billion on U.S.-originated business travel during the second quarter of 2014, a 7.1 percent year-over-year growth. This rise in spending comes despite a slight year-over-year reduction of -0.1 percent in the total number of trips taken in the second quarter. Likewise, during the 2014 calendar year, group business trips – travel to business meetings or conferences – are expected to dip 3.3 percent, while spending on group business travel is expected to increase by 5.9 percent. Together, these findings underscore the fact that businesses are spending more per trip, indicating a strengthening economy. 

In total, U.S.-generated business travel spending is expected to increase by 6.8 percent to $292.3 billion in 2014, according to the GBTA BTI™ Outlook – United States 2014 Q3, released by the GBTA Foundation, the education and research arm of the Global Business Travel Association (GBTA), and sponsored by Visa, Inc. 

“The continued strong demand in business travel spending is a positive sign for our economy – this signals that companies are continuing to put travelers on the road to achieve their business objectives,” said Michael W. McCormick, GBTA executive director and COO. “As always, business travel spending is a leading indicator of overall economic growth.” 

The report’s key findings include: 

- While individual business travel volume is only expected to grow 2.3 percent in 2014 – in line with GBTA’s 2Q 2014 forecast – spending is expected to increase 7 percent year-over-year, driven by higher travel prices and additional spend-per-trip.
- Similar to individual business travel, group travel spending is expected to disproportionately increase over volume, increasing 5.9 percent year-over-year in spend while simultaneously declining 3.3 percent in volume. Evolving meeting technology and other substitutes is one possibility to explain the loss of volume.
- Travel costs are expected to increase 2.9 percent this year and an additional 3.5 percent in 2015, led by rising food and beverage costs, hotel prices and airfares. These expectations have been raised from the previous quarter, mainly due to increasingly higher food and beverage costs and airfare. 

“With both business travel volume and travel costs forecast to rise in 2015, corporate travel programs are looking for ways to manage expenses and help improve their bottom line,” said Tad Fordyce, SVP, global commercial solutions, Visa Inc. “As a leader in the corporate travel market, Visa provides best-in-class solutions to improve reporting and automation on business travel purchases.” 

In addition, the study identified other key trends that could impact business travel in the coming months, including household and business sentiment, international outbound business travel and inflation concerns. 

Households and Businesses’ Increased Positive Sentiment Lead to Increased Spending

Households and businesses are feeling optimistic about the near-term future and their spending behavior will begin to reflect that sentiment. Consequently, businesses are poised to step up their investment in equipment, information technology, and structures. This activity will be accompanied by gains in business travel spending.

 International Outbound Business Travel Increases, Hampered by Global Factors

International outbound business travel, a key indicator of the global economic recovery, is expected to grow in volume by 5.6 percent in 2014, followed by another 6.5 percent in 2015. This comes after a minor 1.1 percent increase in 2013. Key factors that prevent international outbound business travel from rising at a faster pace include the struggling European recovery, a moderating Chinese economy and economic challenges in many emerging markets in Latin America.

 Rising Inflation Concerns Speculative…For Now

With unemployment falling and the GDP accelerating – reaching 4.6 percent in 2Q 2014 – attention has shifted to the risk of rising inflation with some analysts drawing simililarities to the 1970s. Currently, there is no evidence of rapidly rising consumer prices, runaway borrowing or dangerous asset bubbles. While this could change at any time, underlying evidence suggests continued moderation for now.

 GBTA BTI™ Progresses Upward

The GBTA BTI™, a proprietary index of business travel activity, is estimated to reach 136 in Q3 2014, bolstered by a strengthening domestic economy, an improving external environment and slightly higher travel prices. This represents a two-point gain over the previous quarter.

 The BTI is expected to continue rising for the rest of 2014, reaching 137 by the end of the year.

 Key Metrics:

 

 

 
The GBTA BTI™ Outlook – United States report is available exclusively to GBTA members by clicking here and non-members may purchase the report through the GBTA Foundation by emailing pyachnes@gbtafoundation.org. To view an abstract of this research, please click here.

 CONTACT: Colleen Lerro, 703-236-1133, clerro@gbta.org
Gayle Kansagor, 202-295-8775, gayle.kansagor@harbourgrp.com
About the GBTA BTI™ Outlook – United States
The GBTA BTI™ Outlook – United States projects aggregate business travel trends over the next eight quarters. The report includes key buy-side metrics such as total business travel volume and spending, plus supply-side projections of changes in costs, across both transient and meetings travel. Releases are published on the second Tuesday of each quarter.
The GBTA BTI™ Outlook uses an econometric model created by Rockport Analytics to better inform the forecast process. The model explicitly relates measures of business trip volume and spending, sourced from D.K. Shifflet & Associates to key economic and market drivers of business travel including: U.S. Gross Domestic Product (GDP) and its components, U.S. Corporate Profits and Cash Flow, U.S. Employment & Unemployment, ISM Business Sentiment Index, Key Travel Components of CPI (airfare, lodging, food away from home, rental cars, fuel, transportation), among other components. 

About the GBTA Foundation
The GBTA Foundation is the education and research foundation of the Global Business Travel Association (GBTA), the world’s premier business travel and meetings trade organization headquartered in the Washington, D.C. area with operations on six continents. Collectively, GBTA’s 7,000-plus members manage more than $345 billion of global business travel and meetings expenditures annually. GBTA provides its growing network of more than 28,000 travel professionals and 125,000 active contacts with world-class education, events, research, advocacy and media. The Foundation was established in 1997 to support GBTA’s members and the industry as a whole. As the leading education and research foundation in the business travel industry, the GBTA Foundation seeks to fund initiatives to advance the business travel profession. The GBTA Foundation is a 501(c)(3) nonprofit organization. For more information, see gbta.org and gbta.org/foundation.

About the Global Business Travel Association
The Global Business Travel Association (GBTA) is the world’s premier business travel and meetings organization headquartered in Washington, D.C. area with operations on six continents. GBTA’s 7,000-plus members manage more than $345 billion of global business travel and meetings expenditures annually. GBTA and the GBTA Foundation deliver world-class education, events, research, advocacy and media to a growing global network of more than 28,000 travel professionals and 125,000 active contacts. To learn how business travel drives business growth, visit
gbta.org

Lire la suite...
 

Tourisme médical la Cour européenne de justice valide le remboursement des frais médicaux engagés à létranger sous conditions

Envoyer Imprimer PDF
 Le remboursement des frais médicaux engagés à l’étranger ne peut pas être refusé lorsqu’un défaut de fournitures médicales de première nécessité empêche l’assuré de recevoir les soins hospitaliers en temps opportun dans son pays

Cette impossibilité doit être appréciée tant au niveau de l’ensemble des établissements hospitaliers aptes à dispenser les soins dans l’État membre en question qu’au regard du laps de temps au cours duquel les soins peuvent être obtenus

Selon le droit de l’Union

un travailleur peut être autorisé à se rendre sur le territoire d’un autre État membre pour y recevoir des soins appropriés à son état. Il peut ainsi bénéficier des prestations nécessaires de la même manière que s’il était affilié au régime d’assurance maladie de l’État concerné, étant entendu que les frais exposés sont remboursés par son État membre de résidence. Ce dernier ne peut pas refuser de délivrer l’autorisation lorsque les soins requis figurent parmi les prestations couvertes par sa législation et que ces soins ne peuvent pas, compte tenu de l’état de santé du travailleur et de l’évolution probable de sa maladie, être dispensés en temps utile sur son territoire.

La Cour conclut que l’autorisation de remboursement des frais médicaux engagés à l’étranger ne peut pas être refusée lorsqu’un défaut de médicaments et de fournitures médicales de première nécessité empêche l’assuré social de recevoir les soins hospitaliers en temps opportun dans son État membre de résidence. Cette impossibilité doit être appréciée tant au niveau de l’ensemble des établissements hospitaliers aptes à dispenser les soins dans cet État membre qu’au regard du laps de temps au cours duquel les soins peuvent être obtenus en temps opportun.


Lire l'intégralié du communiqué de presse

.Le texte intégral de l’arrêt est publié sur le site CURIA www.curia.europa.eu  le jour du prononcé

 

Lire la suite...
 


Page 2 sur 135

Partager cette info tourisme / vacances / voyage


BESOIN D'UN CREDIT EN LIGNE RAPIDE POUR FINANCER VOS VACANCES ?


Merci de consulter les sources

Les articles de l'espace "Informations aux voyageurs" sont des articles fournis par les flux RSS de site consacrés au tourisme et au voyage. Ces articles ne sont donc pas le résultat de travail de l'équipe de vacances-voyage-sejour.com mais bien le résultat d'un mashup de contenu, également appellé curation.

Notre travail se limite à vous faire découvrir le travail de qualité effectué par des sites web de référence; nous ne rédigeons de ce fait aucun contenu. Ce site web baptisé "Informations aux voyageurs" est donc un site composé d'un moteur de recherche alimenté par des flux RSS. Nous ne sommes donc pas éditeur mais hébergeur et n'exerçons de ce fait aucun contrôle sur les informations référencées dont nous respectons le droit d'auteur en indiquant la source fournie dans les flux RSS.

Afin de découvrir la totalité des articles proposés, merci de cliquer sur le lien de source mentionné en bas de chaque article afin de découvrir l'excellent travail de ces différents rédacteurs; de nombreux autres contenus de qualités vous attendent sur leur site web.

CRM agence de communication - CRM agence de voyage - CRM agence immobilière - CRM assurance - CRM Analytique - CRM Cabinet de recrutement - CRM cabinet médical - Logiciel de gestion de contrats - Logiciel agenda partagé - CRM Gmail

Découvrez le meilleur CRM en ligne qui est aussi un parfait CRM pour agence de voyage.

Voyager moins cher et plus écologique


BAPC - BILLETS D'AVION PAS CHERS

Pourquoi voyager avec nous ?

Parce que si vous trouvez moins cher ailleur, 24h après votre achat, la différence vous est remboursée
(voir conditions).

Parce qu'à chaque séjour vendu, 10% des bénéfices générés sont versés à la protection des forêts | LIRE LA SUITE |

Statistiques

Membres : 2
Contenu : 35674
Affiche le nombre de clics des articles : 19791707

Les infos touristiques les plus lues

Récits - Info vacances / voyage

Visiter les Calanques de Marseille c’est comme voyager au bout du monde dans un endroit à la fois mythique et captivant. Mais comment se permettre une telle fantaisie ? Justement, une sortie dans les Calanques rentre pratiquement dans l’air du temps et peut convenir à n’importe quel voyageur. Mais pour bien marquer cette journée, autant s’assurer d’avoir fait le bon choix du circuit.

Autour des itinéraires dans les Calanques

Avant de se décider de quel circuit choisir, toujours est-il d’évoquer les itinéraires possibles pour une sortie dans les Calanques avec Bleu Evasion. Du Parc national des Calanques, on peut certainement prendre le large en direction des plus belles calanques de Marseille entre Sormiou et Cassis. Le parc national des Calanques est une destination mythique pour ceux qui rêvent d’évasion sur la grande bleue. La visite promet détente absolu et dépaysement total. Du parc national également, on passe d’une ville à une autre depuis Sugition à Morgiou en passant par Port Pin et Port Miou. Un autre itinéraire reste envisageable pour une sortie dans les Calanques. Il s’agit du circuit dans l’archipel de Frioul. Les îles de Frioul proposent de multiples activités nautiques mais aussi des randonnées terrestres à part entière. Le château d’if fait partie intégrante du voyage et convie à une découverte historique sans parler de la fameuse légende de Monte Cristo.

Le circuit dans les Calanques de Marseille

Pour mieux trancher, autant passer en revue toutes les possibilités de circuit à commencer par le circuit des Calanques. Il reste propice à une simple visite qu’à la pratique des activités nautiques. Voyager au cœur du parc national de Marseille est un honneur pour ceux qui aiment la nature et à ceux qui recherchent une échappée belle. En d’autres termes, il n’y a pas meilleur endroit pour se perdre que dans le parc national. D’ailleurs, ce ne sont pas les activités qui manquent en dehors des plaisirs nautiques. Visiter le parc national c’est comprendre l’intérêt pour la préservation de ce milieu fragile doté d’une biodiversité rare au monde. Les voyageurs peuvent passer d’une Calanque à une autre et profiter des paysages immaculés qui se succèdent au rythme du bateau. A ce propos, la location d’un bateau s’impose également lorsqu’on souhaite vivre une expérience de voyage inoubliable dans les Calanques. On peut trancher entre un bateau à moteur et un Catamaran.

Le circuit dans l’archipel de Frioul

Frioul est un vrai paradis pour les plaisanciers et les férus des sports nautiques. Il s’apparente plus à une pratique d’activités nautiques qu’à une simple découverte des îles. Faire une immersion dans l’archipel de Frioul c’est comme s’évader dans un monde sorti tout droit d’un conte de fée. Au programme : la plongée sous marin, le scooter sous marin, la baignade, la bouée tractée, le farniente et la visite des îles et en particulier du Château de l’île d’If. En bref, choisir un circuit dans les Calanques n’est pas évident, raison de plus pour personnaliser son excursion en combinant les deux circuits en un seul voyage.


Les dernières infos vacances / voyages

Chercher des infos voyage/vacances